Les intervenants sont issus du monde professionnel et sont choisis autant pour leurs compétences que pour leurs aptitudes pédagogiques. Leur pratique éprouvée du terrain vient nourrir la pertinence des méthodes et des connaissances transmisses aux stagiaires durant les temps de formation.

Reporter photographe, né en 1969 à Bergame en Italie, et résidant à Paris, Francesco Acerbis rejoint l’agence Editing à Paris en 2002. En 2007, il participe au lancement de la maison de photographes Signatures, dont il est un des auteurs. Ses images sont également diffusées par l’agence Corbis.
Son travail sur la situation des réfugiés dans les Balkans (Slovénie, Bosnie, Albanie, Kosovo et Serbie) a été l’occasion de plusieurs expositions en France et en Italie.
En 1997, Il s’engage pour l’Hôpital Kocevo à Sarajevo en publiant « La sospensione dell’anima », un livre sur la situation d’après-guerre en Bosnie.
Auteur de la série « Les Villes invisibles », Francesco Acerbis croise littérature et photographie sur les traces du roman éponyme d’Italo Calvino qui nous fait voyager à travers cinquante cinq villes imaginaires aux prénoms féminins, regroupées par thèmes. D’origine italienne, Francesco a reconnu et photographié dans Paris, sa ville d’adoption, onze des villes décrites par l’écrivain.
Site web : http://www.francescoacerbis.eu/

Formé à la Sociologie et aux Arts Plastiques, Jorge Alvarez s’oriente d’abord vers le dessin et le graphisme avant de choisir définitivement la photographie en 1985. Impliqué en qualité de professionnel de l’image, il intègre, dès 1996, une organisation professionnelle et s’attelle à la défense des droits des artistes-auteurs.
Conférencier, enseignant à l’Ecole Nationale Supérieure Louis Lumière durant sept ans, ancien administrateur de l’AGESSA, ancien président de la Société des Auteurs des arts visuels et de l’Image Fixe (SAIF), Jorge ALVAREZ IBERLUCEA est le conseiller juridique du Syndicat National des Photographes (SNP). Il représente actuellement les auteurs-photographes auprès du Ministère de la Culture dans toutes les instances de concertation.
Site web : www.jorgealvarez.fr

Maud BATELLIER

# La gestion des couleurs en flux RVB avec Photoshop®

# La gestion des couleurs de la photographie vers CMJN avec Adobe InDesign®

Maude Batellier est spécialiste en gestion des couleurs pour les arts et industries graphiques.
La volonté de promouvoir les standards pour les arts et industries graphiques et de transmettre les connaissances indispensables en matière de gestion des couleurs est au cœur de l’activité de Color Aim, une structure indépendante créée pour répondre aux besoins des acteurs des arts et industries graphiques. Color Aim travaille avec différents partenaires et experts, afin de vous offrir la solution la plus adaptée à vos besoins et à vos moyens, quelque soit votre activité, de l’acquisition des images à l’impression finale. Sa gérante, Maud Batellier est diplômée de l’École Nationale Supérieure Louis Lumière en Photographie (option Traitement des images, promotion 2005). Spécialiste en gestion des couleurs depuis 2006, ses plusieurs années d’expérience lui permettent de proposer des formations et prestations de service de qualité.

Pascal Bois est à la fois formateur (École de l’image et du son (Gobelins, Paris), Beaux-Arts à l’île de la Réunion, ENSP) et photographe indépendant : reportages magazines, commandes institutionnelles, prises de vue en studio et spécialisé dans la photographie par assemblage d’images (photographie panoramique). Il est responsable des projets pour Regards & Mémoires (pédagogie de l’image et évènements culturels liés à la photographie). Membre du Pôle Industries Culturelles et Patrimoines.
Formation : diplômé de l’Ecole nationale supérieure de la photographie.
Site web : http://www.panovues.com/

Né en 1968, David Brunel vit et travaille entre Arles et Amsterdam. Docteur en philosophie esthétique et études psychanalytiques, écrivain, photographe, chercheur associé au Centre de Recherches Interdisciplinaires en Sciences Humaines et Sociales de Montpellier (CRISES), qualifié Maître de conférences (18ème section), il dispense des charges de cours en philosophie esthétique, histoire de l’art, histoire de la photographie, cinéma, analyse critique, à Aix-Marseille Université (Arts plastiques), à l’université Paul Valéry Montpellier III (Licence Cinéma et Master Philosophie Esthétique), à l’Ecole des Nouvelles Images (Avignon), à l’Ecole Supérieure de réalisation numérique MoPA (Arles) et pour la Formation Continue de l’École nationale supérieure de la photographie (Arles). Il intervient régulièrement dans diverses écoles d’art, Fondations, Institutions culturelles (conférencier régulier à la Fondation Vincent van Gogh — Arles). En amont de ses études universitaires, il a été formé à la photographie dans l’école de Serge Gal, Image Ouverte, lieu d’enseignement qu’il a par la suite intégré comme intervenant et responsable pédagogique. Que ses préoccupations de recherche soient d’ordre critique, poétique, ou photographique (conférences, publications, expositions), elles restent animées par la vaste question de la représentation (autant du côté créateur que du côté regardeur).

Caroline Chevalier est née à Grenoble en 1978. Après des études d’Histoire de l’Art elle entre à l’École nationale supérieure de la photographie d’Arles (diplômée en 2006). Elle partage son temps entre son travail artistique et son travail de photographe indépendante : comme portraitiste pour la presse nationale (Le Monde, Télérama), en réalisant des commandes en communication d’entreprises, mode et architecture, et comme enseignante en formation continue à l’École nationale supérieure de la photographie.

En 2008, elle expose la série Frail Heroines à la galerie du Château d’Eau de Toulouse, sa première exposition personnelle. Elle participe ensuite à de nombreuses expositions collectives en France et à l’étranger, notamment en Russie en 2010 pour la biennale de la photographie à Moscou. En 2019 elle était en résidence d’artiste à Phnom Penh à l’Institut Français du Cambodge.

Caroline Chevalier interroge le paysage et le portrait, dans son travail les deux cohabitent pour créer une forme de récit photographique proche du Haïku.

Mon travail est une histoire de peau. Tout devient alors potentiellement sensible. Comme si la photographie était un épiderme. La lumière est nécessaire et inhérente à l’image, elle créé l’événement. Elle fait, ici entrevoir, là disparaître. Elle génère un rythme, un lux, comme une respiration. Mes images sont le résultat d’une errance, d’une attente contemplative et habitée. Le temps y est comme un passage, une transformation, une mue, saisir une épaisseur dans le temps. Il y a aussi l’urgence de saisir l’impermanence, saisir une présence, une vibration, une respiration, la possibilité d’un vacillement, d’une grâce, d’un silence – silence bruissant. Et toujours cette temporalité très lente. C’est un travail sur l’éphémère. Une poétique du chuchotement.

Sébastien Claude encadre la formation de sensibilisation aux contraintes du web. Cours théoriques et pratiques, premiers pas de la conception de portfolios en ligne. De formation artistique en Art et Communication , il est Graphiste et Webdesigner indépendant.
Son travail s’oriente sur une communication globale aux entreprises.
Créateur d’identités visuelles, de graphismes multimédias et facilitateur de développement de projets, il apporte cohérence et impact à la communication de ses clients. Il intervient depuis plusieurs années à l’ENSP, accompagne les participants aux développement de leur identité sur le web, à la diffusion et à la visibilité de leurs portfolios.
Formation : Diplômé de l’école des Beaux Arts /option Communication

Christophe Dabadie est graphiste indépendant, formateur certifié expert par ADOBE®, il est gérant de la société «dites voir!» studio graphique & solutions pré-presse à Aigues-Mortes. En tant que formateur, il intervient notamment auprès de IMAGE (Nîmes), M2I (Marseille-Paris-Lille), et le CCI de Nîmes.
Site Web : http://www.ditesvoir.fr

Après un diplôme de Gobelins l’école de l’image, Eric Delamarre débute comme assistant et opérateur, puis suivront quatre années comme responsable studio et photographe dans une agence de publicité spécialisée « BtoB », et en 1981, déclaration d’activité de photographe indépendant. Après 7 ans d’indépendance, il créera avec Michel LEPRETRE, la société Parallaxe Production dont il sera le gérant. (Prises de vue et production pour la publicité et le catalogue) après quoi il reprendra en 1996 son activité d’auteur indépendant. Depuis 1995, il est formateur sur les droits et la gestion d’une activité d’auteur dans plusieurs écoles de photographies aussi bien en formation initiale que continue. En 2009 sors la première édition de photographe indépendant chez Eyrolles, en même temps qu’il monte une activité de conseil en gestion. Puis sortiront « Les tarifs et le devis du photographe » et « expos photo, festivals, livres » A ce jour il continue à mener en parallèle ses activités d’auteur, conseil, formateur et conférencier.

Nanda FERNANDEZ

# La vidéo au smartphone

Frédérique Gaillard est responsable des collections photographiques du Muséum d’histoire naturelle de Toulouse. Docteure en arts plastiques et photographie, ses recherches couvrent les champs du photojournalisme et des pratiques artistiques qui réinterrogent le journalisme. Son intervention portera plus précisément sur les problématiques d’indexation, de gestion des images numériques, les bases de données, la conservation pérenne des données numériques et sur les métadonnées.
http://www.museum.toulouse.fr

Pablo Guidali partage son temps entre son travail artistique et l’enseignement de la photographie. Spécialisé en tirage et développement argentique, noir et blanc et couleur, il a travaillé notamment pendant deux années au laboratoire argentique de l’ENSP et a intégré l’équipe des formateurs de la Formation Continue en 2011.

Pablo Guidali est auteur de plusieurs monographies (Fiesta y la mar en coche – Éditions CdF 2011, BEBA – Éditions CdF 2013, MAD #1 – Éditions Sardina Negra 2014), et il est membre fondateur des éditions Sardina Negra. Son travail est exposé régulièrement en Europe comme en Amérique Latine.

En 2013 Pablo Guidali à été nommé membre artiste de l’Académie de France en Espagne – Bourse Casa de Velázquez pour l’année 2013-2014.

Formation : diplômé de l’École nationale supérieure de la photographie.
Site web : http://www.pabloguidali.com/

Marie Herbreteau est graphiste, maquettiste spécialisée dans le livre numérique, webmaster, et formatrice. Elle a commencé par parcourir la France pour former les centres de formation et les revendeurs Apple à la toute première version de Photoshop® et d’Illustrator®. Après six années à l’étranger en tant que graphiste, elle a repris l’enseignement aux Gobelins, dans les groupes de Presse et les agences de communication auprès de Pyramyd, dans les maisons d’édition auprès de l’Asfored, et enfin à l’ENSP.
Site web : www.marieherbreteau.com

Après des études d’histoire et de cinéma à la Sorbonne, Leslie Lagier devient première assistante de réalisation et collabore avec des cinéastes reconnus tels que Jean-Gabriel Périot, Basile Doganis ou Martin Le Chevallier. Puis elle s’oriente vers le montage de films documentaires.

Parallèlement à ces collaborations artistiques, Leslie réalise des films depuis une dizaine d’années. Ses films mélangent les genres (fiction, documentaire, expérimental) et s’intéressent en particulier aux lieux, à leur histoire réelle ou imaginaire, individuelle ou collective, et aux rapports qui se tissent avec ceux qui les habitent. Aimant modeler la matière de ses films, elle en signe généralement l’image et le montage. Ses films ont été sélectionnés dans de nombreux festivals internationaux (Belfort, Amsterdam, Lussas, Camden, Tampere, Tromsø, Clermont- Ferrand, Londres, Brive, etc).

Leslie est également intervenante pédagogique pour la Cinémathèque Française et lectrice pour le Centre National du Cinéma.

Thomas Lallier intervient dans les formations dédiées à la vidéo. Réalisateur, directeur de la photographie et chef-monteur : la complémentarité de savoir-faire techniques et artistiques, l’expertise de la chaîne de production tout autant que la volonté d’adosser des intuitions visuelles à des intentions narratives caractérisent son approche et son parcours professionnel. En tant que directeur de la photographie, Thomas Lallier travaille sur des films documentaires, des œuvres de fiction, des captations musicales mais aussi des projets muséographiques, aux côtés de réalisateurs et de scénographes. Sa culture visuelle éclectique l’a aussi mené à collaborer aux projets artistiques de personnalités d’horizons divers (Stéphane Couturier, Jean-Michel Alberola, Yves Gellie, Danielle Arbid…). En tant que réalisateur, il travaille essentiellement sur des formes documentaires de durées et d’inspirations très différentes, tout en expérimentant des formes délinéarisées telles que le webdocumentaire. Ses films sont diffusés tant à la télévision (Arte, France O) qu’en festivals en France et à l’étranger (Clermont-Ferrand, Varsovie, Sofia, Leeds, Palerme, Vienne…). Depuis une dizaine d’années, au sein de diverses structures de formation, Thomas transmet ses connaissances sur les logiciels de montage et la prise de vue en vidéo numérique.

Historienne de la photographie et commissaire d’exposition, Luce Lebart a rejoint la collection Archive of Modern Conflict au printemps 2018. Auparavant elle a dirigé l’Institut Canadien de la Photographie du Musée des Beaux-Arts du Canada à Ottawa après avoir été directrice des collections de la Société française de photographie à Paris et responsable des fonds figurés aux Archives départementales de l’Hérault.

Elle a écrit plusieurs livres. Parmi les plus récents Inventions 1915-1938 (RVB-Books et CNRS), Gold and Silver (RVB BOOKS, 2018), Les grands Photographes du XXe siècle (Larousse, 2017), Lady Liberty (Le Seuil, 2016) et Les Silences d’Atget (Textuel, 2015). Elle est aussi l’auteur de photobooks tels Mold is Beautiful (Poursuite, 2015) et Tâches et traces (Diaphane, 2015). Son domaine de recherches privilégié est l’archive et l’histoire des techniques et des collections et sur la photographie scientifique et documentaire:  photographie scientifique, forensique, météorologique, l’histoire des techniques et des procédés photographiques.

Depuis 2012 elle a été commissaire d’une vingtaine d’expositions de photographies, principalement fondées sur des archives, dont cinq présentées aux Rencontres internationale de la photographie d’Arles et d’autres aux Pays-Bas, en Italie, au Mexique, au Canada ou encore en Angleterre et en Chine. Co-dirigé avec Marie Robert, son dernier chantier, Une histoire mondiale des femmes photographes (Textuel, Novembre 2020) est un ouvrage collectif regroupant 160 autrices du monde entier.

• Formation : Diplômée de l’École nationale supérieure de la photographie, master 2 de l’Université Paris 8 (Esthétique et Arts Plastiques) et master 2 de l’Université Paris I (Histoire de l’art)

• Site web : Luce Lebart

Né à Busan (Corée) en 1974, Sunghee Lee est photographe auteur et chef d’entreprise.
Diplômé de l’ENSP en 2005, il poursuit en parallèle une carrière d’auteur photographe et de technicien spécialisé en impression numérique Fine-Art et numérisation. Professionnellement, il participe au développement du laboratoire Voies-off entre 2009 et 2012. En 2012 il crée l’entreprise Atelier SHL et collabore avec des partenaires tels que la galerie Agnès B, Actes Sud, Le BAL, CPIF, MP013 ou le new-York Times magazine.

Mireille Loup intervient dans l’accompagnement pédagogique des candidats au diplôme de l’ENSP par la VAE. Photographe, vidéaste et écrivain, son travail artistique est diffusé en France et à l’étranger depuis 1990. Il est représenté par la Galerie Magda Danysz à Paris et publié aux Editions « Filigranes » et aux Editions « Où sont les Enfants ? ». Ses œuvres font également partie de différentes collections privées et publiques, dont le Fonds National d’Art Contemporain (FNAC). Elle enseigne la vidéo et l’imagerie numérique depuis 1995.
Formation : diplômée de l’École nationale supérieure de la photographie.
Site web : http://www.mireilleloup.com

Delphine MANJARD

# Le portrait

Photographe professionnel, Geoffroy Mathieu partage son temps entre un travail artistique qu’il développe au travers de livres ou d’expositions et un travail de photographe indépendant : comme portraitiste pour la presse nationale (Le Monde, L’express, l’Usine Nouvelle…), réalisant des reportages pour des agences de communication d’entreprise (L’Agence, Verbe, Publicorp, Textuel…), menant des observatoires photographiques du paysage pour des Parc Naturels Régionaux (Ardèche, Narbonnaise), réalisant des commandes de maisons d’éditions (Autrement)… Membre de l’association LES PANORAMISTES qui regroupe des photographes de paysage et une spécialiste du développement rural en vue de mener des travaux tel que des Observatoires Photographiques du Paysage et plus globalement une réflexion sur le paysage.
Formation : diplômé de l’École nationale supérieure de la photographie.
Site web : http://geoffroymathieu.com/

Né en 1980 dans la Drôme, et après des études de Lettres Modernes, Gilles Pourtier suit à Nancy la formation du Centre Européen de Recherche et de Formation aux Arts Verriers (CERFAV) qui l’amènera à travailler quatre années durant à Londres au Surrey Institute of Art and Design University College. En 2006, il entre à l’École nationale supérieure de la photographie à Arles (ENSP) d’où il sort diplômé en 2009, année à laquelle il participe à l’exposition Une attention particulière pendant les Rencontres Internationales de la Photographie. Au cours de ses trois années d’études à Arles, il développe un travail personnel alliant photographie, sculpture et dessin. Il édite sa première publication dédiée à la série photographique Les voleurs, en 2011 avec les éditions Marguerite Waknine (Angoulême). Installé depuis 2009 à Marseille, résident des ateliers de la Ville de Marseille de 2014 à 2016, ses travaux photographiques ont été présentés aux ateliers de l’Image (2014), à La Compagnie (2011) mais également à Glassbox et au BAL (2012) et plus récemment à l’Escaut (Bruxelles, 2016).

Photographe, vidéaste, spécialisée dans la prise de vue à la chambre photographique, Christine Sibran enseigne cette spécialisation depuis plusieurs années dans diverses structures, dont l’ESBA de Toulouse, les ateliers de l’image à Marseille, et l’ENSP.
Formation : diplômée de l’École nationale supérieure de la photographie.
http://www.shootyourgoal.com

Jean-François VIBERT

# Lightroom® classic

Jean-François Vibert débute sa carrière de journaliste en 1991 dans la presse magazine, parallèlement à ses études à l’Ecole Normale Supérieure, où il étudie l’Histoire de l’Art, le Design, le Graphisme, la Photo et la PAO. Travaillant exclusivement en numérique dès ses prémisses en 2001, il a accumulé une précieuse expérience de terrain dans ce domaine, ainsi qu’une irremplaçable expérience pédagogique, puisque dès 2001 il est sollicité pour enseigner la photo numérique dans des écoles de journaliste. Aujourd’hui, il partage son temps entre reportages, rédaction d’ouvrages pratiques sur la photo (Micro Application, Dunod) et stages de formation qu’il anime auprès de photographes indépendant, d’entreprises et d’instituts de formation (Nikon School et Pyramyd).
Sites web :
http://www.vibertphoto.com
http://www.macandphoto.com/
http://actionreporter.com/